Présentation Elisabeth RIGAL: cycle Philosophie

 

 

 

Élisabeth RIGAL est philosophe, chargée de recherche (émérite) au C.N.R.S. Elle travaille dans le champ de la philosophie contemporaine et a publié des études et articles sur la phénoménologie, sur la post-phénoménologie, et sur Wittgenstein (dont elle propose une lecture non analytique).

 

ARGUMENTAIRE

Nous vivons aujourd’hui une époque où l’image du moi fait l’objet d’un véritable culte. En témoignent, entre autres choses, la prolifération des « selfies » et la diffusion de recettes en tout genre visant à nous apprendre à nous auto-affirmer plutôt qu’à nous responsabiliser. Le risque est donc que nous ne nous transformions en de nouveaux Narcisse(s) menacés de périr fascinés par leur propre reflet, pour n’avoir pas su distinguer le Soi de l’image de soi — autrement dit, pour n’avoir pas entendu la leçon de Rousseau qui expliquait que « l’amour de soi » n’a rien à voir avec « l’amour propre ».

Nous nous attacherons à entendre cette leçon en soumettant à l’examen deux grands problèmes connexes que les philosophes ont, depuis Descartes placée au cœur de leur propos : le problème du sujet et celui de la conscience. Et nous nous demanderons quels éléments de réponse à la question « Qui suis-je ? » nous sont apportés par Descartes, Locke, Kant, et les « philosophes du soupçon » (Marx, Nietzsche et Freud), et plus près de nous, par le Heidegger d’Être et temps et par Michel Foucault.